Mon projet

J’en arrive aujourd’hui à vouloir créer une activité professionnelle basée sur un savoir traditionnel et artisanal : Confectionner des savons suivant le procédé de saponification à froid c’est-à-dire sans cuisson, en opposition aux savons industriels en saponification à chaud et dépourvus de glycérine.

Fabriquer ses savons en préservant les vertus des huiles végétales utilisées, et en ne produisant pas de déchets , à l’aide d’un procédé de fabrication respectueux de l’environnement. Un produit bon pour la peau et respectueux de l’environnement.

Ce projet répond à de nombreuses valeurs qui me sont chères : une production locale, des matières premières saines, un procédé de fabrication respectueux de l’environnement, un produit qui peut se décliner à l’infini et suscite une part de créativité, un procédé artisanal, un produit d’usage quotidien ne générant pas de déchets, un produit entièrement naturel et bon pour la peau, la santé …

Mon choix se porte
sur le procédé
de saponification à froid (SAF).

Voici les principales raisons qui m’animent.

Préserver notre peau : La SAF présente de nombreux avantages et bénéfices dont les savons industriels sont dépourvus ; toute la glycérine naturellement issue de la saponification est conservée, elle produit un effet hydratant incomparable, l’absence de cuisson permet d’utiliser des huiles et beurres sans en altérer les qualités.

Protéger la planète et notre assiette : les savons et shampooings une fois rincés se retrouvent dans les eaux usées. Les stations de traitements des eaux usées ne peuvent malheureusement pas éliminer toutes les substances peu ou pas biodégradables contenues dans les eaux de rinçage, si bien que bon nombre d’entre elles se retrouvent dans la nature. Ces éléments vont s’accumuler pour se retrouver dans l’eau de boisson ou dans nos repas. L’impact sur l’environnement d’un SAF est nul : pas de soude résiduelle, produit 100% biodégradable.

Maintenir l’économie: l’économie s’entend aussi dans le sens de la création d’emploi et d’activité, puisqu’il est possible d’implanter cette fabrication à l’échelle d’un territoire par une présence artisanale créatrice de savoir-faire non délocalisable et si indispensable au tissu social….

Créer à partir de ce savoir-faire ancestral : Cette tradition millénaire a survécu sous forme de petites entreprises jusqu’à l’arrivée du beurre de palme, qui en révolutionnant le coût de fabrication a permis le passage vers la savonnerie industrielle (avec ses impacts sur la santé et l’environnement).
Perpétuer ce savoir-faire artisanal est un engagement militant à mon sens.

Exprimer ma créativité : le savon à froid est un champ de créativité absolument passionnant. Que ce soit au niveau de la formulation avec les choix des huiles suivant leurs vertus, de la couleur,
de la forme…

Faire ma part: en écho à la fable du Colibri , une légende amérindienne,
si bien racontée par Pierre Rabhi

Par Pierre Rabhi

La fable du Colibri

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! » Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

Remerciements

Bien évidemment je souhaite chaleureusement remercier toutes celles et ceux qui de près, de loin, au quotidien, ponctuellement, m’ont témoigné leur enthousiasme, des idées, leur soutien. Toutes celles et ceux qui ont eu la patience de m’écouter parler législation, travaux, formulations etc…

Je commencerai bien-sûr par mes tous proches, merci Daphné, Mila, Rémi pour votre ÉNORME soutien. C’est une chance incroyable de partager votre quotidien !!

Annette et Catherine, ma famille, un appui toujours présent et bienveillant.

« La tribu des SAF », que j’ai ainsi nommée et qui regroupe toutes les bonnes âmes volontaires qui ont testé mes produits et m’en ont fait des retours, pour me permettre d’avancer dans l’élaboration de mes formulations.

« Les empêcheurs de tourner en rond », ce groupe de travail mis en place bien avant le début du projet de savonnerie, mais qui y a fortement contribué !

« Les copains du brainstorming », sacrés moments passés ensemble, à partir dans tous les sens, puis à revenir à un moment, sur l’essentiel. Belle expérience.

MERCI Ann’lise, Charles, Toni, Catou, Brenda, Céline, Jérémie, Laurent, Vanessa

Pour la conception, c’est-à-dire que ce soit l’aménagement du labo, le matériel, les visuels, la com… tous ceux qui ont participé à la réalisation de ce projet

MERCI Laurent, Virginie, Pierre-Yves, Emma, Samuel, Julien, Frank, Stevan , Christian

Les formations et accompagnements professionnels

MERCI à Samsi d’Aksis , aux intervenants de la CMA, la Cosméteuse,

Alain et Marie-Jo de Nature et Limousin et enfin l’Ouvre-boîtes44

Crédits photo : Emmanuelle Caron
Graphisme et packaging : Laurent Jeanne